VISITEZ LYON: LES SECRETS ET COMMERCES DU PASSAGE DE L’ARGUE

Entre la rue de la République et la rue de Brest, le Passage couvert de l’Argue hyper instagrammable, étonne par son style, ses boutiques, mais aussi son histoire. On vous raconte tout.

Il présente l’une des plus anciennes arcades de France, construite sur le même modèle que celles de Paris. Célèbre et de réputation huppée à Lyon, le passage joue un rôle significatif dans le commerce de la presqu’île. Le Passage a vu passer des boutiques de luxe, de tissus, mais aussi des artistes, différents théâtres, et même en 1899 une première représentation de Guignol.

Aujourd’hui on trouve des échoppes de savoirs-faire d’antan, d’objets et accessoires spécifiques et de plus en plus rares, de chapeaux, de cannes, de pipes, de bonbons, de couteaux, …

Parmi elles: Lisette Pizzi chez qui on trouve cannes, sacs, parapluies de tous styles. Une vraie caverne d’Ali Baba pleine de surprises où l’on est certain de trouver ce que l’on cherche.

On trouve également dans le Passage de l’Argue, toutes sortes de montres chez Montres and Co. Plus qu’une boutique c’est surtout le lieu de toutes les attentions pour vos montres et bracelets. ici on répare, on change les piles, on chouchoute vos cadrans.

Au rayon des spécialités on compte également la Coutellerie Brossard. La Maison familiale ouverte en 1830 est experte en lames, manches, couteaux en tous genres. Les articles pour prendre soin de votre barbe (rasoirs, sont également disponibles. Et n’oubliez pas donner une pièce en retour si on vous offre un de ses couteaux.

Et dans un tout autre style de métiers d’antan qui perdurent, Violette et Berlingot propose des bonbons d’autrefois et d’aujourd’hui. Sur les bons conseils d’Anne-Claire Rigaud on (re)découvre des gourmandises faites de bons produits, on retrouve des parfums d’enfance, des confiseurs qui perpétuent les traditions.

Pour la petite histoire: Le mot argue (qui provient du grec arguros signifiant « argent » en français) fait référence à un outil à filer l’or et l’argent pour le destiner aux tissus précieux, et désigne également par métonymie l’atelier du tireur d’or. Pour empêcher la contrefaçon, il y avait deux bureaux d’argent en France, l’un à Paris, l’autre à Lyon, lequel était situé dans la rue de la Monnaie, à proximité du passage de l’Argue.

Le passage était déjà mentionné sur la carte de la ville réalisé en 1740 mais était alors une rue étroite et insalubre composée de quinze ateliers de tissage. Il y avait aussi un atelier de monnaie qui a disparu à la fin du xviiie siècle. Originellement, le passage reliait la rue Royale (actuelle rue de la République et ex-rue de l’Impératrice) à la rue de Brest. Le passage de l’Argue a été aménagé en 1825. Il a été séparé en deux parties en 1852 lors de l’ouverture de la rue Edouard Herriot.

Nos adresse du 38 au 68 du Passage de l’Argue :

Lisette Pizzi: 38 Passage de l’Argue 69002, Lyon Tel: 04 78 37 40 01

Violette et Berlingot: 58 Passage de l’Argue 69002, Lyon

Coutellerie Brossard:  – 65-67 Passage de l’Argue, 69002 Lyon

Montres and co: 68 Passage de l’Argue 69002, Lyon

Inscrivez-vous à la newsletter :